"- Oh, juste une dédicace. – Vous voulez pas un rhum d’abord ?"

Samedi 19 avril, week-end de Pâques, météo variable.
Nous recevons quelques jours à la maison ma belle sœur et son mec. Ce samedi le plan c’est shopping du côté de rue de Rennes. Et là, assez naturellement, vous vous dites “Ah ben voilà une super journée en perspective !”, je vous sais adeptes de l’ironie :p
Mais détrompez-vous, c’est également aujourd’hui qu’Alexandre Vingtier va dédicacer son livre 101 rhums à découvrir chez Christian de Montaguère. Là pour ceux qui connaissent un peu le coin, vous voyez tout de suite la proximité géographique entre la rue de Rennes et la Mecque de l’art de vivre aux Caraïbes.
Tout le monde se met d’accord sur les activités de l’aprem et je me retrouve seul (enfin pas vraiment puisque, comme vous vous en doutez, mon fils est là dans son véhicule de prédilection, également appelé “la charrette à rhum” :D).
Je suis juste censé aller à la boutique, acheter un exemplaire du bouquin, me le faire dédicacer et rejoindre les autres. Et moi-même je suis convaincu que ça va se passer comme ça. Quel naïf…
Je parcours les quelques centaines de mètres jusqu’au lieu de la dédicace et arrive à destination.
“Bonjour, ça va bien ?
– Oui et toi ? Et là-dedans ça va ? (s’adressant à Jonah dans la poussette)
– Bien, merci. Il est en haut pour la dédicace Alexandre Vingtier ?
– Heu ben non, il arrive d’ici une bonne heure théoriquement.”
Et merde… Ben évidemment qu’il y avait un horaire ; il allait pas arriver à l’ouverture du magasin et rester là toute la journée à attendre les intéressés non plus.
“Ah ok, zut. Bon je vais peut-être pas attendre une heure quand même, surtout sil il a un peu de retard. Je repasserai à 16h00 pile, à tout à l’heure.”
Après donc une petite pause shopping, je reprends le chemin de chez Christian et Jerry ^^
“Rebonjour, c’est encore moi.
– Il de devrait plus tarder, tu ne veux pas déguster un truc en attendant ?
– Ah ben si vous me prenez par les sentiments.”
Et c’est parti 🙂
Plus d’agricole !
A cette époque, j’avais déjà un bon pied dans le rhum agricole et j’étais en phase découverte (j’y suis toujours à vrai dire). De plus, les médailles de Rhum Fest avaient été attribuées peut de temps auparavant et j’avais bien envie d’essayer le HSE V.S.O.P. et ses 4 ans syndicaux. On y ajoute le Depaz V.S.O.P. (mais de 6 ans quand même), on nous voilà avec, entre autre, ces deux bouteilles-là à déguster.
Bon, je ne me souviens même pas les autres que j’ai goûtées ce jour-là et c’est avec ces deux rhums que je suis reparti à la maison. Le Saint Etienne n’est pas encore ouvert (HSE = Habitation Saint Etienne), mais je me rappelle d’un bon équilibre entre le fût et le jus de canne et ça pour un prix abordable (46€).
Le Depaz, lui, m’a plus intrigué. J’ai retrouvé le côté très végétal et jus de canne qui m’avaient beaucoup plus sur le XO de la même maison, à tel point qu’en essayant de faire une comparaison entre celui que j’avais devant moi et celui à la maison (tout ça à l’intérieur de ma tête, si si, il s’en passe des choses là-dedans !), la différence ne m’a pas sautée aux papilles. Ce n’est que plus tard lorsque je les dégustais l’un à la suite de l’autre que j’ai pu apprécié le côté plus rond et moins “brut” du XO (mais ça reste de Depaz ! – dit-il de son air du gars qui peut lâcher ce genre de phrase en se disant que tout le monde comprend 😀). Ce face to face m’a permis de faire encore plus monter le Depaz XO dans mon estime, c’est vraiment un très beau rhum. Il va falloir que je me renseigne sur leur très très haut de gamme moi !
N’oublions pas pourquoi je suis là : 101 rhums à découvrir.
Alexandre Vingtier arrive avec sa petite valise à roulettes et après avoir salué les personnes présentes, va s’installer à t’étage, dans l’espace “lounge”.
Jerry se propose très gentiment de s’occuper de Roudoudou pendant que je vais au premier afin de pouvoir rencontrer l’auteur. Jerry a trouvé une bonne technique : rendre mon fils addict aux tuiles de coco 😀
Je monte donc et me présente brièvement, Alexandre me demande un peu ce qu’il peut écrire et je dois avouer être en manque d’inspiration, en plus, même si le petit est entre de bonnes mains, ça fait bizarre de ne pas être avec lui. Je cherchais donc un truc pas trop con à dire tout en étant un peu stressé et pressé par le temps, et c’est là qu’est né “l’homme à la poussette” ou en tout cas, son nom 🙂
L’homme à la poussette est né 🙂

2 thoughts on “"- Oh, juste une dédicace. – Vous voulez pas un rhum d’abord ?"

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s