Une très sympathique soirée entre confrères

Chers lecteurs, bonsoir.
Dans certains de mes articles, je fais référence à un groupe Facebook : La Confrérie du Rhum.
C’est “simplement” un groupe d’échanges autour du rhum. Les 2800 et quelques membres sont composés d’amateurs en tous genres, du novice cherchant des conseils, aux professionnels partageant leur expérience.
La Confrérie du rhum (comment ça c’est écrit dessus ? :P)
Il y a quelques temps, l’un des confrères lança l’idée d’organiser une réunion, ce qui suscita immédiatement beaucoup d’intérêt (bien sûr il n’était pas question de rassembler 2800 personnes :P). Or deux des membres de la confrérie : Christian et Jerry avaient le local rêvé pour un tel événement : la boutique de l’art de vivre aux Caraïbes, chez Christian de Montaguère, dont j’ai déjà parlé sur ce blog à plusieurs reprises.
Après quelques semaines à ruminer le projet, le concept, le lieu et la date étaient fixés !
Les mardi et mercredi 27 et 28 octobre à la boutique pour une dégustation très variée et riche en surprises 🙂
Me voilà donc, mercredi dernier, en route vers le 6ème arrondissement de Paris juste après le boulot.
Arrivée un peu avant 19h, ce qui m’a valu un petit cadeau, étant parmi les premiers arrivés, avec entre autre des verres HSE, dont l’un est présentement le contenant d’un ti-punch tout à fait excellent.
J’échange quelques mots avec Jerry puis monte à l’étage où auront lieu les réjouissances.
Quelques confrères sont déjà là et nous nous présentons rapidement. Après quelques minutes, tous les convives sont là et le maître des lieux nous rejoint.
Notre hôte 🙂
Christian nous présente les rhums que nous allons déguster, au nombre de 6 et de styles tout à fait différents.
Mais avant de passer à la dégustation, nous faisons un petit “tour de table” afin que tout le monde ait l’occasion de se faire connaitre. Notons la présence parmi nous de Cyrille (créateur du Rhum Fest) et Anne, tous deux travaillant pour le magazine Rumporter, oui du beau monde 🙂 Sans compter l’Homme à la poussette bien sûr, hahaha… ha. Désolé…
La Sélection variée du jour (de droite à gauche pour l’ordre de dégustation).
Bref, la dégustation commence.
Nous commençons naturellement par les blancs.
Je vous ai déjà parlé des deux blancs, puisque j’avais pu les goûter sur le salon Dugas. En deux mots, le Trois Rivières a un beau potentiel mais manque de puissance, le même en 50° ou 55° serait le bienvenu.
Le Nine Leaves est très intéressant, dans son style, avec ses arômes de poire et de banane.
Je passe rapidement sur le Origenes 18, typique du style espagnol et qui n’est donc pas/plus à mon goût. Le nez n’est pas désagréable mais en bouche, il ne se passe pas grand-chose et c’est très linéaire…
Le Sixty Six ensuite, on y retrouve les marqueurs de la distillerie Foursquare de la Barbade. Voilà quelque chose qui est plus dans mes préférences. Je l’ai trouvé très proche du R.L. Seales 10, donc tant qu’à faire autant acheter ce dernier puisqu’il est moins cher.
Je vous ai également déjà parlé du Libération 2012, même s’il s’agissait ici de la version réduite. C’est très simple : il est excellent ; l’intégrale (brut de fût) lui étant encore supérieure.
Et enfin (ou pas *regard mystérieux*) le Dillon 12 ans. Quand j’ai vu le line up du soir, je dois avouer que c’est celui qui m’a rendu le plus impatient.
Dillon est une marque que je connais mal et qui souffre de son image de rhum de grande surface à prix très modique. Mais voilà, il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion de déguster leur VO (qui coûte à peine plus de 20€) et j’ai été surpris, positivement. Depuis j’en ai entendu du bien mais sans avoir l’occasion de tremper mes lèvres dans d’autres de leurs bouteilles.
Avec la rentrée, ils sortent deux nouveautés : le 7 ans et le 12 ans (ce dernier étant trouvable à moins de 50€ !).
Je n’ai pas été déçu ! Il présente un très bon équilibre entre la canne et le bois, sans que celui-ci prenne le pas sur le distillat, une grande richesse aromatique et une belle longueur.
J’en connais un qui ne devrait pas tarder à se retrouver à côté de ses petits copains agricoles dans mon étagère qui leur est réservée 🙂

Pensant en rester là, nous avons alors en fait eu droit à une bouteille surprise : un Damoiseau 1995 brut de fût (plus de 66° quand même, ouais ça commence à taper).
Je dois dire, au risque de heurter certaines sensibilités, que Damoiseau ce n’est pas mon truc. Celui-ci ne déroge pas vraiment à la règle même si son attaque m’a bien plu.
Le souci vient ensuite avec un boisé, qui pour moi, est trop présent et d’une nature qui je n’aime pas.
Je sais qu’il a beaucoup plu à pas mal de monde ce soir-là et tant mieux, mais il n’est pas pour moi.
Mais il serait trop simpliste de décrire cette soirée uniquement par ses dégustations.
En, effet, pour moi l’intérêt principal a été de rencontrer et d’échanger avec d’autres amoureux du rhum. C’est grâce à ça que cette soirée aura été si agréable 🙂
Et cette soirée n’aurait pas eu lieu sans les administrateurs de la Confrérie du Rhum et Christian de Montaguère, merci à vous tous !
Puisque nous sommes aux remerciements, merci Sylvrine pour les photos (oui comme un benêt j’ai oublié d’en prendre…).
Mais ça ne s’est pas arrêté là ! Nous avons eu droit à un ti punch préparé par Christian lui-même avec le nouveau Longueteau 2014 édition spéciale La Route du Rhum.
Il est super bien passé, le dosage parfait a dû y être pour quelque chose 😉
Exercice du bras 🙂

Ou comment bien finir la soirée ! 😉

On dirait une pub 😀

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s