Des crêpes beurre sucre, du tourteau, des kouign ammans, des bulots et… du rhum ?

Oui, ma femme a fait de bien jolies photos, que j’ai allègrement subtilisées pour mon article 😛

Une fois de plus, les vacances sont finies. Elles se sont finies en juillet cette année, ça nous promet un long été de boulot.

Mais projetons-nous plutôt sur ces deux semaines de vacances, qui se sont récemment achevées.
Cette année : Bretagne ! J’aime la Bretagne, et ces congés n’ont pas changé mon opinion, au contraire.
Nous avons fait quatre arrêts, ce qui représente autant de chances de trouver des cavistes et, avec un peu de chance, des bouteilles d’exception.
Carnac – Il y a à peine plus de menhirs que j’ai de bouteilles… dans mes rêves

 

Notre “périple” a commencé à Carnac cette année, ses alignements et… je dois avouer n’avoir pas eu la tête à écumer les rues de cette petite ville. Bon, en revanche, premiers fruits de mer du séjour, ça fait plaisir 🙂
Douarnenez pour continuer et ses kouign amanns hors du commun, les meilleurs des vacances (et je peux vous dire que j’ai eu de quoi comparer les jours suivants ^^).
C’est là que l’enquête a débuté. Au programme, deux cavistes, l’un ancien mais avec pour ainsi dire aucun rhum (et à des prix très élevés en plus) et l’autre plus moderne, avec une sélection plus que décente (presque toutes les séries Longueteau, JM, Compagnie des Indes et Rhums de Ced, plus pas mal d’autres bouteilles en tous genres), mais pas de bouteille exceptionnelle ; j’entends par-là, des choses qui ne se trouvent plus, comme des vieux millésimes martiniquais, des Velier ou d’autres embouteilleurs indépendants.
Douarnenez – Nous ne nous sommes pas lassés de passer sur ce pont pour en admirer la vue 🙂

 

Etape suivante, un petit village pas loin de Morlaix. C’est lors de la visite de cette dernière, que mon investigation a continué. J’avais repéré (merci internet) trois cavistes, tous proches les uns des autres dans la partie ancienne de la ville (très jolie par ailleurs).
C’est en prenant la direction du premier que j’en découvre un quatrième, malheureusement, pas une seule bouteille de rhum, seulement du vin (je n’ai rien contre le vin, j’aime même beaucoup ça, mais ce n’était pas l’objet de mes recherches).

Nous tombons sur le suivant, quelques dizaines de mètres plus loin. Je rentre, regarde aux alentours et tombe rapidement sur un relativement maigre rayon rhums. Au cas où, je demande tout de même si tout est là (je le fais toujours), mais devant la réponse affirmative du vendeur, je tourne les talons et sors (oui je lui ai quand même dit au revoir :p).

Pas de chance pour l’instant.

Troisième caviste, un peu plus intéressant, avec par exemple, des clairins. Cependant, rien qui ne soit introuvable sur Paris. Je passe donc mon chemin et me dis que ça ne sera pas pour aujourd’hui.
Eh bien, en dépit d’une dernière boutique encore mieux fournie (avec des HSE finition et du Caroni 15 ans entre autres choses), je ne m’étais pas trompé : ça ne sera pas pour aujourd’hui.
Morlaix (moi pas trop fort) – On peut monter jusqu’au premier étage du viaduc, pratique pour voir les cavistes de loin… ou pas.

Dernière étape des vacances, où nous sommes restés une semaine : Saint Jacut de la Mer. Je ne connaissais pas du tout et ça a été une excellente surprise. Sa principale qualité, selon moi : ses marées de très grande amplitude, qui permettent, à marée basse, de rejoindre des îles en marchant plus d’une heure sur le sable qui était recouvert d’eau quelques heures auparavant. Je ne vous dis pas les heures passées avec les enfants à pécher des crabes, des petits poissons et des crevettes, ni celles dédiées à la construction de châteaux de sable. J’ai rarement eu autant de courbatures que ces quelques jours ^^

Un Roudoudou très intéressé par ce homard rôti au beurre. Oui je me suis fait plaisir (surtout qu’avant il y avait un plateau de fruits de mer :D)

Ce n’est pas sur la presqu’île que vous aurez la moindre chance de trouver des bouteilles, il n’y a pas de caviste ^^

Il faudra aller dans les villes un peu plus grandes aux alentours, par exemple Dinard, voire Saint Malo. C’est précisément ce que j’ai fait 🙂

Saint Malo, j’étais assez excité à l’idée de voir la vielle ville, encerclée de remparts. Alors certes c’est beau, mais cela ressemble désormais plus à un musée, voire à un parc d’attractions pour touristes, dommage.
Un caviste dans cette partie fortifiée de la ville ; encore un qui n’a pas à rougir de sa sélection mais rien pour moi.

Sur le chemin du retour et à l’aide de mon téléphone, j’en ai visité deux autres. L’un comme l’autre n’avaient rien de bien folichon, et m’ont tous deux dit “Il n’y a pas de tradition ou de goût pour le rhum dans le coin, vous ne trouverez rien.” Et ils n’eurent donc pas tort, puisqu’une fois de plus je suis rentré bredouille.

Un bon moment que j’y pensais

Avant de revenir à Saint Jacut, où m’attendait ma femme toute anginée qu’elle était, je me suis dit que j’allais jeter un oeil à Dinard. Nous y étions passé quelques jours plus tôt mais plus pour apprécier la ville (et accessoirement manger des fruits de mer ^^), que pour chercher du rhum.

Une fois plus, je regarde mon téléphone et je repère deux cavistes pas très loin du casino (non pas le supermarché).
Je trouve une place de parking à l’ombre non loin et laisse un Roudoudou assoupi dans la voiture.
A l’approche du premier, je me rends compte qu’il s’agit d’une franchise, du type Nicolas et c’est sans surprise que je ne trouve pas mon bonheur. En revanche, il me conseille d’aller voir un autre caviste, précisément celui que j’avais déjà repéré.
Boutique relativement ancienne à en croire son apparence. J’entre, salue les deux personnes en train de ranger de nombreuses bouteilles et commence à jeter un oeil. Sans aucun doute le choix le plus large sur tous les cavistes précédemment visités, avec par exemple, certains Silver Seal, dont un Hampden 1993, 20 ans d’âge. C’est celui-là même que j’avais goûté il y a un an et demi en Normandie lors du Salon de Louviers. Il m’avait alors fait une très forte impression et vu son prix, je n’ai pu résister.
Parmi les récentes, une des meilleures, à ne pas louper !

C’est en levant les yeux, que je vois tout en haut de l’étagère, trois boites de Demerara de chez Velier, un Uitvlugt 1996, un 1997 et un Diamond 1999 (il en existe un autre, le , que je préfère, car moins boisé). Mais pas de prix affiché, contrairement aux autres bouteilles. Je vais voir un des vendeurs et lui demande si les boites sont vides et, si elles ne le sont pas, si elles sont à vendre.

Il me répond qu’il les vend bien et qu’il doit regarder dans leur fichier informatique pour en connaitre le prix. Ces derniers étant raisonnables, je n’ai pas résisté et ai acheté le Uitvlugt 1997, en plus du Hampden (ainsi que de sympathiques terrines de produits de la mer :P).
Pendant ce temps-là, il m’explique qu’il lui est déjà arrivé de refuser des ventes sur ces bouteilles et que c’est pour cette raison que les prix ne sont pas apparents ; c’est au feeling qu’il décide ou non de céder ce genre de rhums.
Je ne dois donc pas être trop un connard ^^
C’est riche de ces deux bouteilles de dernière minute dans ma besace, que j’ai repris le chemin de notre location et, le surlendemain, de Paris 🙂
Mais bien sûr qu’il fait toujours moche en Bretagne 😛

2 thoughts on “Des crêpes beurre sucre, du tourteau, des kouign ammans, des bulots et… du rhum ?

  1. Fidèle lecteur de votre blog et habitant les côtes d'Armor, je m'étonne que vous ne soyez pas passé sur Saint-Brieuc. Peut-être que auriez trouvé le caviste qui aurait fait votre bonheur (il faut vraiment le trouver dans le quartier historique) ; une cinquantaine de rhums, des raretés, des trouvailles bref une sélection très différente des autres caviste de la région. et surtout une personnage attachant. Kenavo

    Like

  2. Bonjour fidèle lecteur !
    Nous aurions aimer voir bien plus de la Bretagne mais le temps nous a manqué. Voilà en tout cas le genre d'information que j'aurais adoré avoir avant de partir pour peut-être aller y jeter un oeil 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s