Une journée bon pied, bon oeil (sur Marne)

Voilà une fois de plus ce que ça donne quand je n’ai pas d’inspiration pour le titre d’un article…
Un bien beau rebord de fenêtre.

 

Et de 1…
et de 2…

Une semaine après la fin des vacances, je me suis rendu à une soirée, à laquelle j’avais été invité quelques semaines plus tôt. Et encore je dis soirée, mais il s’agissait plus d’une journée entière ^^.

Journée dédiée au rhum et au partage entre amateurs.

Je n’ai rejoint les autres participants qu’en milieu d’après-midi, pour prendre congé vers minuit.
Je ne vous épargne pas le périple en transports en commun : une quinzaine de stations de trams, une dizaine de stations de métro et quelques stations de bus. Une heure et quart quand même, et encore ça c’était à l’aller, au retour, en loupant mon bus et en attendant le suivant, c’était plus proche des 1h45. Faut être motivé, ça tombe bien je l’étais 😀

et de 3…
et de 4…

Je peux vous dire que ces sept heures passées à déguster et papoter parurent très courtes. J’ai pu goûter d’excellentes choses, dont certaines que je n’avais pas encore eu la chance de découvrir jusque-là. Il m’aurait cependant fallu quelques heures de plus pour faire un tour un peu plus large de l’impressionnante collection de notre hôte.

Oui, sans aucun doute, goûter un J.M. 1985 (ouverte pour l’occasion), un Saint James 1982 ou encore un Port Mourant 1975 de chez Berry Bros, c’est vraiment enrichissant et intéressant pour l’amateur que je suis.
et de 5…
et de 6…

Mais le véritable intérêt de ce genre d’évènement, c’est sans nul doute le partage, des discussions autour de cette passion commune. Passer plusieurs heures à papoter rhum (et les sujets sont nombreux) avec d’autres personnes tout aussi enthousiastes que soi, c’est le pied.

Sans la générosité de notre hôte un tel moment si agréable n’aurait pu être possible, alors un grand merci à lui, invétéré dénicheur de bouteilles égarées aux quatre coins de la France !

Pour ce qui du rhum, coups de cœur sur ce Saint James 1982, très complexe, très évolutif, que l’on peut garder un long moment dans son verre pour en apprécier toutes les facettes !

et de 7…
et de 8…

J’ai évidemment pu apprécier plein d’autres rhums d’exception (je comprends maintenant mieux la passion de certains pour J.M. :)), en agricoles mais aussi de Guyane Anglaise. J’ai même fait un rapide crochet sur un whisky, qui bien que bon (très très bon selon les connaisseurs du groupe), ne me détournera pas de mon amour pour la canne à sucre :).

Je voudrais remercier pêle-mêle plein de choses sans lesquelles cet après-midi/soirée, n’aurait pas été le même : LE mur, Ali Baba, le Caroni 1982 renversé, les merguez, les chats errants, Uber, Rihanna, la RATP, Jean-Michel le distillateur cubain de l’aile ouest, le liquide le plus rare : l’eau, le nez débouché, l’Affreux et sa main verte, le ketchup explosif…

Seul regret : avoir dû rentrer avant la fin et donc avoir dû louper quelques très bonnes choses de plus ^^
Et quelques Demerara…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s