Les rhums de l’anniv de Freddy – Teaser

Début mars, un samedi qui ne promet pas d’être mémorable et que je résumerais en deux mots : paperasse et Ikea. Les tâches administratives et le montage de meubles n’étant pas mes deux passions dans la vie, je me devais de me faire un petit plaisir pour compenser tout ça ; quoi de mieux qu’une visite chez A’Rhûm, qui plus est avec mon frère auquel j’allais enfin faire découvrir la boutique.

Devanture

Photo qui n’a pas été prise le jour en question mais que je trouve jolie. Ah et aussi, je fais ce que je veux.

Nous arrivons sur place en fin d’après-midi (c’est que ça prend du temps de monter des chaises), armés de deux samples mystères pour régaler notre hôte. Freddy n’est pas là mais ne tarde pas à apparaître arborant son sourire et sa bonne humeur habituels. Je lui dis avoir deux petites choses à lui faire tester, et nous passons rapidement du côté dégustation de la boutique. Il souhaite lui-aussi me faire essayer un rhum à l’aveugle. Il verse quelques centilitres dans un verre (et je lui rends la pareille) en prenant soin de ne rien divulguer. Après en avoir humé le contenu, je suis sûr de moi, ce rhum vient de Belize ; noix de coco très présente, boisé, léger tabac, on est exactement sur le profil des rhums produits à la distillerie Travellers. Et donc ça me plait bien, gourmand, facile, sec, en un mot : sympa. Je lui fais part de ma certitude et bien évidemment… je me suis planté 😝 Il sort la bouteille de dessous le comptoir et je me retrouve nez à nez avec une bouteille de Negrita ! Le Top Series sorti il y a quelques temps pour le marché espagnol. En voilà une (bonne) surprise ! Et le prix en est une autre puisqu’il est à moins de 30€ ; pour ce prix-là, sincèrement c’est vraiment bien 😊

Negrita Top Series

Quelle surprise !

A mon tour ! Et pour commencer, un truc pas encore « vraiment » commercialisé, l’ambré de chez Mana’o, récupéré sur leur stand au Salon de l’Agriculture. Voici mes propres notes de dégustation – telles quelles – quand je l’ai dégusté à l’aveugle deux jours plus tôt :

Un nez frais, acide sur les agrumes. Un pur jus de canne. Distillation sur pot still. Léger crémeux et léger cuivré. Prune verte. Végétal et un côté capiteux. Poivre. Alcool bien dosé. Peut-être un petit quelque chose de poisson. En bouche : citron et une belle présence générale. Canne discrète. Un côté floral ? Bergamote ? Alcool bien dosé aussi. Equilibré mais pas gourmand. Finale moyennement longue sur les agrumes, l’orange ici. Un bois très très discret tout au long de la dégustation.

Pour résumer : un rhum que j’ai trouvé intéressant, et Freddy aussi, bien qu’il ait préféré l’Enmore 1988 de chez Velier qui a suivi 😊

C’est alors que je pensais que nous n’allions pas tarder à partir, qu’il me demande alors :

« Tu as goûté les rhums de mon anniversaire ?

– Heu, non. Comment ça, de ton anniv ?»

Et là, il se met à sortir des choses…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s