La ligne 4 ou ma route du rhum – 3ème arrêt : Château d’Eau

Et c’est reparti pour un tour de métro, toujours sur la ligne 4, avec une poussette qui se fait lourde et ça n’aide pas avec les nombreux escaliers. Trois petits arrêts et nous voilà à Château d’Eau, quartier parisien haut en couleur. Notre destination : la rue du Faubourg Saint-Denis, au numéro 54.
Julhès Paris
 
Tout en simplicité
Ne vous trompez d’entrée, la maison Julhès a des boutiques au 54, au 56 et au 58 J Celle qui nous intéresse est donc celle du 54. En effet c’est là que vous trouverez le plus grand choix de rhums, mais pas seulement, je vais y revenir.
Avant ça, vous l’attendez impatiemment : « Le Franchissement de la Porte ». Vous voyez le passage du Seigneur des Anneaux où la Compagnie tente d’ouvrir la porte menant à la Moria ?
Eh ben, ici c’est tout l’inverse, il n’y a pas de porte ! Le magasin est ouvert sur la rue, voilà qui fait plaisir à l’homme à la poussette que je suis J Même si après tout cet entrainement ça en est presque trop facile ^^
Le magasin en lui-même respire l’histoire, ici tout est en bois et ça en jette !
Une belle vitrine qui met en avant tous les produits de la boutique, et il y en a, puisqu’ici nous n’avons pas que du rhum, loin s’en faut.
Sur la droite et sur plusieurs mètres tout le long du mur, beaucoup de produits d’épicerie de qualité. La partie centrale est occupée par la charcuterie et le fromage. Sur votre gauche : des vins ; et il y en a des vins. Nicolas Julhès sera sans doute là pour vous donner des très précieux conseils sur leur cave.
Allons un peu plus loin vers le fond, où des reflets sur du verre attirent l’œil.
Nous y voilà : l’espace dédié aux spiritueux.
A gauche, surtout les eaux de vie de vin, avec des bouteilles d’Armagnac impressionnantes, certains millésimes étant particulièrement vieux. En face une très belle sélection de whiskys. A droite, le rhum (et pas loin les eaux de vie de fruits, le gin, la vodka etc…).
Là aussi vous aurez à faire à des passionnés, et qui ont une connaissance croisée de pas mal de spiritueux, il sera donc super sympa d’échanger et d’apprendre.
Outre la possibilité de discuter rhums (et autres), vous pourrez aussi déguster ; toutes les bouteilles ouvertes sont là pour ça et ça en fait pas mal. Mais n’y allez surtout pas avec de gros sabots, restez humble, ça aide.
Les prix pratiqués sont modiques et ça fait plaisir. Alors que certaines bouteilles auront vu leur prix monter (sur internet par exemple), ce n’est pas forcément le cas ici.
 Je n’ai découvert Julhès que plus récemment et on se rend compte que je cherchais alors déjà des Demerara de chez Velier (ces deux-là ne sont malheureusement plus disponibles chez Julhès depuis mon passage il y a plusieurs mois et j’ai eu beaucoup de chance de mettre la main dessus…).

 

Mes impressions à moi que j’ai :
– C’est mon approvisionneur en rhums le plus récent et je n’y suis allé que quatre fois, j’ai encore pas mal de choses à découvrir.
– Se faire conseiller par le vendeur du rayon fromages, qui connait plus de choses que vous en spiritueux ^^
– Eau de vie de poire de Cartron : essayez-la (voire achetez-la J), vous aurez l’impression de croquer dans  une poire, juste incroyable.
– Regarder toutes les autres merveilles dont cette institution regorge, alcool ou non.
– Le MG 9 ans est vraiment très bien et pas facile à trouver ailleurs à ce prix-là, alors si il en reste, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉
– L’atmosphère de “vieille maison parisienne” est super agréable
– Leur cave fait un peu effet de caverne d’Ali Baba dans mon esprit, juste dans mon esprit puisqu’elle n’est pas accessible au commun des mortels. J’aimerais bien me faire petite souris pour aller y faire un saut !
J’espère que ces visites de mes « fournisseurs » de rhums vont ont plu.
Si je devais conclure, je dirais : essayez les trois, ils valent tous le coup dans un style différent. Il n’y a pas longtemps je me suis même fait les trois dans la même journée (mais sans la poussette à vrai dire, honte sur moi !) et pas une seconde il y a eu l’ombre d’un début d’overdose 😀
Et la conclusion de la conclusion : non, la poussette, ce n’est vraiment pas pratique dans le métro… 😦

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s