Les dégustations : Le haut du panier des rhums Clément

Premier article dédié à la dégustation de (trop) nombreux samples, je m’attaque aujourd’hui à Clément. Eleveur et embouteilleur de Martinique, Clément est une des marques de rhum les plus connues de l’île aux fleurs, que ce soit en France ou à l’international. Elle se fournit auprès de la distillerie du Simon et de JM pour réaliser les embouteillages sous sa marque. Clément souffre d’un déficit d’image auprès des amateurs et est souvent vu comme l’une des maisons de Martinique aux rhums parmi les moins qualitatifs, privilégiant justement la quantité à la qualité et se faisant remarquer par quelques coups marketing, comme la bouteille de rhum la plus chère du monde ou plus récemment un millésime 2002 doré à la feuille 24 carats. Précisément des choses qui font se hérisser les poils de certains (dont les miens) ; cela donne l’impression que le contenant est plus important que le contenu. Leur gamme, pas forcément très lisible, n’arrange sans doute rien.

Mais cette impression franchement négative est-elle totalement justifiée ? Mon expérience personnelle est en demi-teinte, avec d’un côté un Single Cask 100% Canne Bleue très honorable, le vieux XO en carafe “goutte d’eau” qui m’aura beaucoup plu ou encore un blanc Canne Bleue 2011 fort agréable. D’un autre côté, des vieux classiques sans grand intérêt, leur blanc prémium Colonne Créole que j’ai trouvé loupé, une Cuvée Homère sans réelle identité et les derniers millésimes Canne Bleue en perte de vitesse. Je ne parle pas des blancs classiques dans la mesure où je n’ai goûté qu’à ceux embouteillés en métropole et on connait la perte qualitative que cela entraine.

En plus des carafes au bouchon en or et diamant, Clément propose une gamme de vieux rhums : 10 ans, 15 ans et millésimes 1952, 1970 et 1976. Indépendamment des questions que soulèvent la présence permanente de ces millésimes en termes de stocks, on peut s’interroger sur leur qualité gustative. Il se trouve justement que je possédais dans ma librairie d’échantillons quelques centilitres de trois d’entre eux, le 15 ans, le 1976 et le 1952. Alors place à la dégustation !

 

Clément 1952

Clément millésime 1952 edit

Clément millésime 1952 – photo : Hydretzjet Snaj

Au nez, nous sommes sur un profil assez sombre, dominé par le sucre roux. Le boisé est assez noir lui aussi mais sur le cèdre, un cèdre qu’on imagine noueux et vénérable. Après ces deux notes dominantes, vous trouverez également du peu de cuir, de citron et un léger menthol. Il n’est pas trop expressif et n’est pas sans rappeler certains vieux rhums guadeloupéens plus que martiniquais.

En bouche, on retrouve nos marques nasales et ce rhum est toujours sombre et l’alcool est bien dosé. Il gagne tout de même un peu en équilibre à ce moment-là et il semble retrouver ses origines agricoles.

La finale est longue et boisée, toujours ce boisé noir et qui se fait même cacaoté. Au bout de quelques instants, quelques notes empyreumatiques, comme cendrées, font même leur apparition.

Un rhum comme on n’en fait plus. Vraisemblablement un pur jus « saucé », comme il était coutume de le faire à l’époque.

 

Clément 1976

Clément millésime 1976 edit

Clément millésime 1976 – photo : Hydretzjet Snaj

Au nez, nous sommes clairement plus en Martinique, avec plus de fraicheur et de gourmandise. L’orange et le poivre se mélangent et sont saupoudrés d’épices. Le boisé est présent mais mesuré et assez fin. Assez équilibré – les 44% le sont aussi – et agréable que ce Clément 1976. Avec un peu plus de repos, un voile de caramel vient surnager au-dessus du liquide.

En bouche, on retrouve le bois qui reste mesuré et associé aux agrumes (et leur fraicheur). Une surprenante note de fleur séchée fait son apparition, presque un peu sur le parfum. Etonnant.

La finale est plutôt équilibrée mais poudrée, comme certains autres vieux martiniquais auxquels j’ai pu goûter.

Un Clément qui, si ce n’est cet étonnant passage « parfumé » pas vraiment heureux, est assez… moyen, sans réelle identité, même si le nez est loin d’être désagréable. J’ai un léger doute sur ce défaut, cela vient-il de mon échantillon ? Peut-être.

 

Clément 15 ans

Clément 15 ans edit

Clément 15 ans – photo : Hydretzjet Snaj

Au nez, c’est celui des trois qui est le plus exubérant avec beaucoup de fruits et de fraicheur. Orange, certes, mais parmi cette salade de fruits, se décèlent aussi de la pomme, de la poire et des fruits exotiques. Miam. Vanille et épices douces sont aussi au rendez-vous et le bois, discret, n’est là que pour soutenir l’ensemble. Les minutes passant le poivre fait également une discrète apparition. Oui, il y a peut-être un petit manque de profondeur, mais ce nez est vraiment agréable.

En bouche, il garde son profil frais et fruité (même si un peu moins) et le boisé reprend un peu du poil de la bête et l’on obtient un rhum plus équilibré mais aussi à l’identité moins forte. La profondeur désirée au nez est ici au rendez-vous. Pas mal.

La finale suit le cheminement logique de la dégustation avec le fût qui prend le dessus sur les fruits sans pour autant les effacer totalement. Moins de fraicheur, plus d’épices aussi ; plus classique.

Eh bien ce « petit jeune » est sans aucun doute mon préféré sur ce trio. Plus de gourmandise, plus de fruits, plus expressif, simplement meilleur selon moi.

Que m’a appris cette dégustation ? Qu’une fois de plus chez Clément il y a à boire et à manger, avec un millésime 1952 très “old school” mais pas hyper plaisir, un millésime 1976 sans vraie personnalité et un 15 ans (le moins cher des trois) vraiment sympa.

7 thoughts on “Les dégustations : Le haut du panier des rhums Clément

  1. Tu m’as donné envie d’ouvrir le 15ans que j’avais depuis 1 an suite à une vente aux enchères. Effectivement il est gourmand, boisé, il me fait penser à un JM. Un autre Clément que j’ai trouvé sympa c’est la cuvée de l’an 2000 (aussi trouvé aux enchères).
    Merci pour ton blog!😁😁😁
    Jé Rhum ou Jérôme

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s