La Confrérie de La Mauny

C’est un peu après la bataille que j’écris cette note de dégustation de la nouvelle cuvée de la Confrérie du Rhum ; en effet, vous avez déjà pu lire de nombreux articles à son sujet, mais ayant pu recevoir un sample de la part de Jerry Gitani (merci :)), j’ai donc décidé de vous faire part de mon ressenti.

Echantillon

L’échantillon qui continue de voyager puisqu’après sa Martinique natale et les rues de Paris, le voilà en Allemagne devant le jardin des beaux-parents 🙂

Pour ce huitième embouteillage, c’est donc avec la maison La Mauny que la Confrérie du Rhum a travaillé. Il s’agit d’un rhum AOC millésimé 2005, qui a passé onze ans en fût et qui est proposé brut de fût (à 49.7%). C’est surtout ça qui m’a intrigué et attiré : un La Mauny brut de fût. Sans plus attendre, voyons voir si ma curiosité était justifiée 🙂

Au nez, on a une belle intensité. Il parvient à donner une impression chaleureuse tout en n’étant pas dépourvu de fraîcheur (non, ça ne donne pas un rhum tiède :p). Ce sont les épices qui occupent le devant de la scène et qui apportent cette chaleur et des notes de tabac, de caramel et de cuir (plus discrètes) l’accentuent. Côté fraîcheur, ce sont les fruits qui s’en chargent, et bien qu’ils ne jouent que les seconds couteaux, l’orange et les raisins ont un rôle primordial à jouer, apportant équilibre. L’alcool, lui aussi est bien dosé. Il donne comme une légère impression « Vicks » dans sa manière qu’il a de déboucher le nez 🙂

En bouche, la sensation qu’il procure est assez unique puisque le liquide se répand partout dans la bouche et n’en laisse pas un centimètre vierge. Cela se confirme, l’alcool est très bien dosé et ne brûle absolument pas, il n’est là que pour porter les arômes et les intensifier ; arômes d’épices surtout et un boisé qui apparait, on en sent les tannins. Une pointe d’orange complète cette bouche qui est dans la lignée du nez.

La finale est très longue et épicée (oui, il est décidément très porté sur les épices !). C’est d’abord l’impression de fraîcheur qui s’impose mais qui est ensuite rattrapée par le bois, qui se dévoile enfin plus franchement et qui apporte, au bout d’un certain temps, une amertume très bien dosée, assez agréable.

La Mauny 2005

La Mauny 2005 – Confrérie du Rhum

Ce La Mauny est pour moi une réussite, principalement en ce sens qu’il propose quelque chose de nouveau et d’inédit.

Quand on sait que ces messieurs de la Confrérie du Rhum ont des projets de sortie de bouteilles sur plusieurs mois, voire des années, cela rend, une fois de plus, curieux !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s