Mon Rhum Fest 2022 – partie 3

C’est le réservoir plein de jus de canne, que je me suis dit qu’il était temps de stocker aussi un peu de mélasse.

Famille Ricci

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Famille Ricci 7ème Symphonie, Famille Ricci Volt Face 1, Famille Ricci Volt Face 2 et Famille Ricci Volt Face 3

Voilà sans doute l’un des embouteilleurs indépendants les plus innovants de ces dernières années. Des blends jamais vus, par les associations de terroirs ou le nombre de rhums rentrant dans l’assemblage. Naturellement il y a donc pas mal de débats autour de leurs créations, ces dernières n’étant pas au goût de tout le monde. L’identité visuelle de la marque est également assez clivante, ce dont j’ai déjà eu l’occasion de parler avec Morgan, n’étant moi-même pas forcément conquis par ce style. Enfin, ça c’était avant, puisqu’une bonne partie des étiquettes de la maison a été revue et arbore désormais des dessins “façon comics”, que je trouve très réussis.
J’ai dégusté quatre blends : les trois rhums qui composent la désormais collection permanente Volt Face et une nouveauté, le 7ème Symphonie.
Famille Ricci 7ème Symphonie – 49%
Je vous parlais d’assemblage “loufoque”, on est dedans, avec 30% de Bielle canne grise (1 an) et 70% de Foursquare (4 ans) ; le tout élevé dans sept fûts aux essences de bois différentes.
A la dégustation, se crée une association surprenante mais réussie entre un boisé gourmand et de la fraîcheur agricole, avant de laisser une impression de fruits à coque gourmande, venant peut-être des fûts utilisés.
Famille Ricci Volt Face 1 – 66,6%
Les trois Volt Face ont été vieillis en fût ex-Pineau des Charentes et fût de châtaigner neuf.
Ce numéro 1 est un mariage Jamaïque (40%) et Guyana (60%).
On n’a pas l’association de deux origines mais vraiment une unicité gourmande et chaleureuse, à la grosse sucrosité, avec des notes torréfiées.
Famille Ricci Volt Face 2 – 66,4%
C’est la Jamaïque (35%) et la Barbade (65%) qui sont assemblées pour ce n°2.
Impression très similaire que sur le précédent, avec une gourmandise torréfiée mais aussi un peu de fruits.
Famille Ricci Volt Face 3 – 64,5%
Dernier blend : Guyana (45%) et Barbade (55%).
Se démarquant des deux autres, on est plus ou moins devant un dessert liquide (et légèrement alcoolisé ^^) : chocolat au lait, caramel, sucré en bouche, texture soyeuse.

Krauss

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Krauss Rum, Krauss Rum Port Cask finished et Krauss Rum Sauternes Cask finished

Voici maintenant une marque que très peu de personnes connaissaient avant cette apparition au Rhum Fest. Krauss est une distillerie autrichienne qui produit bon nombre de spiritueux dont des rhums. La matière première utilisée est naturellement la mélasse (au risque de vous surprendre, non la canne ne s’épanouit pas particulièrement bien sous le climat de l’Autriche) ; mélasse provenant d’Afrique de l’Est. La fermentation, qui dure de 3 à 4 jours, s’effectue grâce à deux types de levures, qui créent des arômes spécifiques, et qui sont donc utilisées en fonction du profil gustatif souhaité. La distillation s’effectue en deux fois mais sur deux alambics différents, le second, plus petit, étant complété d’une petite colonne de rectification à trois plateaux. L’élevage se fait presque exclusivement en fûts neufs de chêne américain fortement toasté.
La gamme se compose de six références, aucune d’entre elles n’étant édulcorées. Vous savez tout, dégustons.
Krauss Rum 3 ans – 48%
Il est sec et au boisé américain bien présent mais offre également du fruit (banane), de la vanille et une touche torréfiée.
Krauss Rum Finish Porto – 48%
Sur cette finition, ainsi que les deux autres, la base est le rhum de trois ans décrit juste au-dessus, lequel sera vieilli entre 6 et 7 mois supplémentaires dans un fût ayant préalablement déjà contenu un autre alcool (Porto, Sauternes ou Sherry).
On retrouve l’ADN du 3 ans mais en plus fruité (cerise) avec une jolie gourmandise mais aussi un côté légèrement soufré.
Krauss Rum Sauternes – 48%
J’ai préféré ce finish, qui selon moi qui apporte de la longueur et accentue la gourmandise de ce boisé neuf, grâce à des touches de raisins secs.

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Krauss Rum Sherry Cask finished, Krauss Rum Cask Strength, Krauss Rum Cask Strength Single Cask

Krauss Rum Sherry – 48%
Plus sec et très légèrement fumé (le fût de Pedro Ximenez avait précédemment contenu du whisky tourbé) ; l’association fonctionne bien, d’autant que la finition ne masque pas la colonne vertébrale du rhum où l’on trouve toujours la banane. La finale est très longue.
Krauss Rum Cask Strength (2 ans) – 56,8%
La chauffe est plus forte que sur le reste de la gamme.
Le boisé est très marqué avec un côté fût neuf, beurré et fruits à coque. Il faut y ajouter une grosse sucrosité fruitée et des épices. La puissance alcoolique se ressent mais il demeure très gourmand sur ce registre fût neuf sans que l’on tombe sur la planche.
Krauss Rum Cask Strength Single Cask (6ans) – 54,2%
Nez attirant dominé par la vanille et la banane (un peu trop à mon goût d’ailleurs). La bouche est agréable et le degré alcoolique bien dosé. La finale est longue mais présente une facette médicinale qui m’a quelque peu dérangé. Un ensemble réussi mais ce n’est pas mon favori.

Un joli tour d’horizon de ce que cette distillerie a à offrir, je vais définitivement suivre la suite !

Foursquare Indelebile – 48%

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Foursquare Indelible

Cela faisait un moment que je n’avais pas dégusté de rhum en provenance de la distillerie barbadienne, j’ai donc saisi l’occasion de voir cette bouteille sur le stand Foursquare pour y remédier.
Et bien ce n’est pas cette expression qui va me donner envie de rattraper mon retard. Je l’ai trouvé sur une gourmandise un peu grossière et manquant de finesse, avec les marqueurs habituels de la marque.

Worldesters Rhum – 41,8%

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Worldesters Rhum

J’avais vu passer cette marque sur les réseaux sociaux et j’étais assez curieux de m’y frotter. Présenté comme une base qualitative de cocktails, je m’attendais à une grosse bombe estérifiée, d’autant plus en voyant les rhums entrant dans la composition de cet assemblage : West Indies Rum Distillery, Long Pond et Savanna.
Finalement, c’est un beau blend fruité et pas aussi extrême que ce à quoi je m’attendais, et tant mieux. Il est équilibré et long.

Ferrand Renegade Barrel #3 – Eau de vie de vin – 48.2%

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Ferrand Renegade Barrel #3 – Eau de vie de vin 2011

Ce “Cognac” distillé en 2011 a partiellement vieilli en ex-fût de rhum jamaïcain Long Pond (ce qui explique qu’il n’a pas le droit de s’appeler Cognac). Très fruité et exotique, il est moyennement long, sur des notes d’amande et de noyau. Un bonbon facile qui ne demande qu’à y revenir.

Ferroni

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Ferroni Dame-Jeanne 17 Réunion et Ferroni Dame-Jeanne 18 Corsica (photo Excellence Rhum)

On revient chez Ferroni, après avoir exploré les quatre références purs jus de canne de la maison dans mon premier article sur ce Rhum Fest 2022, penchons-nous sur les deux rhums de mélasse de cette nouvelle fournée.
Dame-Jeanne 17 Réunion – 57%
Il s’agit d’un Savanna grand arôme.
Toujours pas 😦 Vraiment trop d’olive saumurée pour mon petit palais fragile.
Dame-Jeanne 18 Corse – 57%
Les producteurs étaient présents sur le salon ce qui m’a permis de leur poser quelques questions, entre autres sur la mélasse utilisée. J’ai trouvé leur réponse surprenante et “rafraîchissante” : après avoir fait quelques tests avec des mélasses de différentes origines, ils sont arrivés à la conclusion que les conséquences sur le rhum étaient négligeables et ont donc décidé de se fournir en mélasse non-sourcée, comprenez, pas liée à une provenance en particulier (ce qui j’imagine revient moins cher par ailleurs).
A noter que je suis rarement sensible aux rhums de mélasse distillés en France. Ici, alors que le nez me laissait justement présager un nouveau rhum dans la même veine que ceux déjà existants, la bouche est franchement agréable et dotée d’une fraîcheur bienvenue et plaisante. Meilleur que la plupart des mélasses d’hexagone il est.

Ti Arrangés de Ced’ Ananas Coco Citron vert – 32%

Mon Rhum Fest 2022 – partie 3 – Ti Arrangés de Ced’ Ananas Coco Citron vert

Et pour terminer en beauté ce Rhum Fest Paris 2022, je suis retourné sur du rhum agricole avec la dernière nouveauté estampillée Les Rhums de Ced.
J’ai beaucoup aimé cet équilibre organisé autour de l’ananas, la gourmandise du coco grillé infusé et la fraîcheur du citron. Jolie création ! Une de plus 🙂

Et voilà, c’est sur cette note douce et fruitée que s’achève cette anticipée édition 2022 du Rhum Fest Paris. J’aurais pu vous parler de quelques bouteilles sous le comptoir de SBS mais il n’est pas certain qu’elles voient le jour, alors je n’en ferai rien, que ce soit les vieux ou les blancs 😉

Merci encore aux organisateurs, aux exposants et à toutes celles et ceux qui sont venus échanger avec moi sur notre boisson favorite durant le salon ! 🙂

Mais un petit mot tout de même sur un triste événement de ce week-end : la fermeture de La Table du Loup. Ce repaire de bonne chair, de bons rhums et de bonne ambiance a malheureusement dû fermer ses portes. Bonne route mon Lolo !

Mon Rhum Fest 2022 – partie 1
Mon Rhum Fest 2022 – partie 2

One thought on “Mon Rhum Fest 2022 – partie 3

  1. Pingback: Rhum Society 2022 – partie 1 | Les rhums de l'homme à la poussette

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s